(Retour 1ère page | F.A.Q. | 'nouveautés' | recherches | informations pratiques | choix d'une période | choix d'un thème)

Le forum des Salles-sur-Verdon
Le forum des Salles-sur-Verdon
Nom ou pseudonyme :
E-mail (facultatif) :
Message :
 

Veuillez copier ce code dans la case de droite : (à quoi ca sert ?)


Afficher uniquement les messages comportant le(s) mot(s) suivant(s) :

Messages : 91 à 95
Page : 10
Nombre de messages : 95
1-2-3-4-5-6-7-8-9-10
suivante >>
le 06/03/2007 à 01:32

Monsieur,

C'est terrible
Je n'ose imaginer cette nouvelle horreur...
C'est bien la chose la plus terrible pour les habitants
Non seulement on leur détruit leurs maisons, on leur vole leurs racines
Mais on leur déterre leurs morts
Alors qu'ils les avaient confiés à la terre pour toujours.....

Et que penser de ce clocher qui émerge de l'eau ??
Je ne sais plus...
Je ne sais plus s'il serait plus pénible de le voir dynamité
ou bien s'il serait plus pénible de le voir noyé
Moi qui suis persuadée qu'aucune église ne devrait être détruite...

Je persiste à dire qu'il faudrait trouver d'autres lieux pour faire ces barrages
Des endroits où nul mort ne repose
Des endroits où aucun clocher ne se dresse vers le ciel...
ça doit bien exister
quelques centaines de mètres plus loin !!!!!!!

C'est choquant, très choquant d'imaginer tout ce que vous avez dû subir
pour qu'EDF puisse fabriquer du courant...

C'est avec plaisir que j'aimerais parler avec vous, des photos présentées
mais aussi j'aimerais connaître votre sentiment lors de la disparition de votre village, englouti par les eaux...
Terrible vision d'horreur...

Cordialement,
Lucy A
 
le 05/03/2007 à 10:57

Bonjour Mme A*

Tignes et Savines nous rappellent que de nombreux villages ont subi le même sort que le nôtre.

En 2001, il s'est déroulé aux Salles le forum d'éducation à l'environnement "Planet'ère II". Parmi les participants, des canadiens nous ont expliqué que les lacs artificiels au Québec causaient des traumatismes profonds aux tribus indiennes qui voyaient disparaitre leurs territoires de chasse.

J'ai eu un peu de mal à comprendre (même en ayant vécu la mise en eau du lac de Sainte-Croix) car je ne voyais pas ce que la disparition d'une verte pelouse pouvait avoir de traumatisant. Ils nous ont expliqué que c'était le lieu où se trouvaient les esprits de leurs ancêtres, et le voir disparaitre, c'était se couper de leurs racines, et perdre leur identité.

Ceci vous donne une idée de ce qu'à pu être le "déménagement" du cimetière des Salles... et nous fait réfléchir sur les conséquences du progrès aveugle de la composante humaine.

Avant de venir aux Salles, vérifiez que l'Office du Tourisme est ouvert (j'ignore ses heures d'ouverture), et n'hésitez pas à demander à la personne qui s'en occupe, si je suis présent dans le village : ce serait avec plaisir que je vous commenterais les documents exposés.

Mais ils parlent bien d'eux-mêmes.

Cordialement,
le Webmestre du site de l'association
"Mémoire des Salles-sur-Verdon"
 
le 02/03/2007 à 19:32

Monsieur,

Soyez remercié pour votre réponse...

J'ai aussi entendu parler de ce village où les militaires s'amusent à la gueguerre

Lamentable !!!

J'imagine bien que vos indemnités d'expropriation n'ont pas été à la hauteur de ce que vous avez perdu...

Je viendrai voir votre Office du Tourisme. Je serais heureuse de découvrir la maquette de votre pauvre village ainsi que les photos....

Plus près d'ici nous avons le lac de Carcès d'où émergent, lorsqu'ils le vident, quelques vieux pans de murs, quelques troncs d'arbre et aussi un petit pont, avec encore son parapet.

Que de nostalgie dans tout ça...

Combien de villages, à travers le monde, ont ainsi été sacrifiés au nom du progrès ??
J'en ai découvert un dont la fontaine a continué de couler pendant des années...apparaissant lorsqu'ils vidaient le lac. Emouvant, non ??


Naturellement que vous pouvez publier ma lettre !!!
Inutile de supprimer le dernier paragraphe. J'y tiens....

Cordialement,
L. A
 
le 02/03/2007 à 15:41

Merci Madame, ce que vous avez écrit est très touchant.
Les Sallois n'ont pas sauvé grand chose de leur village lors de "la débâcle".
Aujourd'hui nombreux sont les anciens qui me remercient d'avoir pensé à faire des images de ce temps-là, car eux-mêmes ne l'avaient pas fait! (j'étais adolescent, et donc les soucis matériels et le déménagement des biens matériels me concernait peu).

Vous avez mille fois raison. La destruction des maisons a été présentée comme une nécessité technique. Pour certains, c'était pour éviter que les poutres en bois des habitations n'aillent voguer dans les turbines de l'EDF. Pour d'autres, c'était parce que c'est de l'eau potable, il fallait que tout soit bien "propre" (sans mauvais jeu de mots).

Personnellement, je pense plutôt que c'était pour éviter le risque de "squatters", et de manifestants retardant l'évacuation. Ainsi le village était dans un état de destruction tel que nul n'avait envie d'y rester.
Autrefois, c'était un quasi-paradis.

Les Sallois ont sacrifié leur village (et donc leur vie pour bcp d'entre-eux) pour que la Provence épanche sa soif. On peut se faire une raison, c'était pour la bonne cause. Le plus grave, c'est que les indemnités d'expropriation ont été LE QUART de celles versées pour les expropriations le l'autoroute A8... Mais il y a encore plus grave: les expropriés de Canjuers ont perdu leurs fermes pour que les militaires jouent à la gué-guerre sur le lieu de leur vie... Ceux-là peuvent contester l'utilité de leur expropriation.

Même si le nouveau village est une horreur, il est intéressant d'y venir. Si vous en avez l'occasion, passez à l'Office du Tourisme et jetez un coup d'oeil à la maquette de l'ancien village. Et aux photos sur les murs. Même
si vous avez déjà tout compris, ce n'est jamais inutile de revoir ce qui s'est passé, et d'en tirer les leçons pour l'avenir.

Me permettez-vous de publier votre message sur notre site et notre revue? (en respectant votre anonymat évidemment, çàd en retirant votre nom et le dernier paragraphe qui permettrait de vous identifier)

Merci encore pour votre message.

Cordialement,
le Webmestre du site de l'association
"Mémoire des Salles-sur-Verdon"
 
le 02/03/2007 à 09:24

Bonjour,

J'avais entendu parler du clocher de votre vieux village, que l'on verrait encore par temps de sècheresse....lorsque les eaux sont basses...
Après avoir assisté au dynamitage sur votre site, je vois qu'il s'agit d'une légende...
C'est encore plus grave !

Pauvre village, pauvre église !! Je ne comprends pas pourquoi cet acharnement à la démolition !!
N'était il pas assez grave de tout submerger ??
Ils auraient pu laisser ces maisons entières ainsi que l'eglise...

Sacrilège !!!

Ce que j'aimerais savoir, c'est s'il n'y aurait pas eu d'autre solution pour construire ce barrage, que d'engloutir ce merveilleux village ??

J'imagine votre désespoir lorsque vous avez appris leurs projets... Votre tristesse de perdre tout ce que vous avez toujours aimé...
Et de voir "déménager" vos morts...
Sacrilège !!!

Le vieux village m'aurait attirée pour une visite, le nouveau pas du tout !! c'est comme tous ces trucs modernes : SANS AME !!!! Et que dire du nouveau clocher ?? RIEN !!!

Maigre consolation : vous avez sauvé la cloche...

Je ne trouve pas d'autre mot : c'est une honte !

Je vis à BRAS depuis 20 ans, et je ne viendrai pas visiter le nouveau village car je n'aime que les endroits qui ont une âme, qui ont vécu, où des générations de vieux se sont assis à l'ombre des grands platanes sur la place près de l'église....

Savoir si tout ça portera bonheur aux décideurs....

Cordialement,
L. A
 
1-2-3-4-5-6-7-8-9-10
suivante >>
Messages : 91 à 95
Page : 10
Nombre de messages : 95