(Retour 1ère page | F.A.Q. | 'nouveautés' | recherches | informations pratiques | choix d'une période | choix d'un thème)

Le forum des Salles-sur-Verdon
Le forum des Salles-sur-Verdon
Nom ou pseudonyme :
E-mail (facultatif) :
Message :
 

Veuillez copier ce code dans la case de droite : (à quoi ca sert ?)


Afficher uniquement les messages comportant le(s) mot(s) suivant(s) :

Messages : 21 à 30
Page : 3
Nombre de messages : 95
le 16/12/2012 à 21:36

Bonsoir je n'arrive pas à ouvrir, et donc de ce fait, à lire le bulletin numéro 12 ainsi que les autres...

Réponse du Webmestre : Bonjour Pascal

Seule la page de couverture du no 12 est publiée. Deux raisons à cela :
1. avec le temps, les bulletins sont devenus de plus en plus volumineux et difficiles à mettre en page. Les publier sur un autre format que celui du bulletin serait fastidieux et délicat (dans le bulletin, les images sont disposées de manière "naturelle", dans la continuité de ce qu'on voyait dans le village... cette disposition, en forme de double page, qui demande énormément de temps, ne pourrait être reproduite que de manière très fade dans une page web)
2. si aux Salles nous avons de la sympathie pour tous les Résistants, nous n'avons que mépris pour les pilleurs. Autant ne pas faciliter la tâche de ces gens-là (cette dernière remarque ne vous concerne évidemment pas). Les adeptes des mauvais copier-coller se reconnaîtront.

Vous pouvez néanmoins consulter quelques extraits officiels du bulletin sur Internet.
M. Bernard Mariotti, membre bienfaiteur de l'association et auteur du film "Mémoire d'un village", extrait régulièrement des images du bulletin pour les publier sur son blog, par exemple à cette adresse
 
le 01/12/2012 à 16:35

La mobilisation des gens n'aurait-elle pas été plus forte aujourd'hui ? Voire plus violente ? contre la construction ce barrage ? engendrant autant de destruction ?

Réponse du Webmestre : ...qui peut le dire ?
En tout cas, l'information aurait sans doute mieux circulé, ce qui aurait peut-être évité quelques abus...
 
le 06/10/2012 à 14:08

Bonjour
Il faudra un jour qu'on se donne rdv afin que vous m'ameniez au dessus du pont d'Aiguines, histoire d'aller plonger dessus. J'ai tout mon matos de plongée plus appareil photo sous-marin. Bon, je sais : vous allez sans doute me répondre que c'est interdit. Mais les interdictions dans ce pays on en créve ! Il faut parfois les ignorer. De plus, 15 mètres de fond, cela ne me posera absolument aucun probléme, je plonge en mer depuis 20 ans.
J'adore votre site que je consulte assez réguliérement. J'ai aussi séjourné une semaine autour du lac, j'ai pu me rendre compte du traumatisme encore bien présent, presque 40 ans aprés la construction de ce barrage si controversé.
P

Réponse du Webmestre : Bonjour
"vous allez sans doute me répondre que c'est interdit"
OUI, c'est interdit... pas eulement à cause du danger, mais parce que le propriétaire des lieux en a décidé ainsi.
Merci pour votre visite, et n'hésitez pas à revenir, vous êtes le bienvenu !
 
le 21/08/2012 à 23:49

Salut à tous.

Il y a eu, lundi 20/08, un reportage sur le lac de Sainte Croix dans le journal de TF1.
Pour ceux qui souhaitent voir ce reportage, voici le lien :
e-des-vacanciers-7461287.html

Bon visionnage à tous.

Réponse du Webmestre : Merci pour cette information.
 
le 01/08/2012 à 20:26

Bonjour à tous !

J'ai découvert votre site il y a quelques années de cela alors que je n'étais encore qu'à l'école primaire (sans doute CM1 ou CM2)... L'histoire du barrage et, de ce fait, celle de votre village, m'avait impressionnée et touchée (même si à cet âge là on n'a pas le discernement nécessaire pour tout comprendre), à tel point que j'avais présenté un exposé à ma classe sur le lac de Sainte-Croix et son histoire.
Etant d’Entrecasteaux, nous connaissons bien ce lac et mes parents, encore enfants au début des années 70, avaient suivis la construction du barrage et la disparition de la vallée avec émotion. Ainsi, lorsque nous allions passer une journée au lac de Sainte-Croix en famille, ils me racontaient qu’un village avait été englouti. J’ai voulu en savoir plus et c’est ainsi que j’avais découvert votre site. Mes parents avaient d’ailleurs revu avec émotion certains lieux qu’ils avaient visités, notamment Fontaine L’Evêque qui semble être un endroit paradisiaque, comme tout le reste de la vallée.
A 21 ans, je comprends désormais mieux ce qui transparait dans les pages de votre site, même si je n’ai pas connu la vallée avant le lac … Votre travail de mémoire est exceptionnel et je vous dis bravo !
D’ailleurs je ne manque pas de m’en inspirer lorsque des amis qui ne connaissent pas l’histoire des Salles me demandent ce qu’il s’est passé. Je raconte les grandes lignes et, pour rendre à César ce qui est à César, je ne manque pas de citer votre site pour qu’ils puissent s’y rendre pour avoir plus de détails.
Aujourd’hui encore je viens régulièrement sur votre site et j’ai découvert avec grand plaisir le sublime travail de M. Trigance sur la nouvelle maquette de la vallée et la recherche du pont d’Aiguines !

Encore bravo et bonne continuation à tous !

Réponse du Webmestre : Merci, merci, merci...
Pour compléter votre message ci-dessus, en ce qui concerne la recherche du pont d'Aiguines, ce bon Serge n'a pas fait grand chose de plus que pédaler pour mettre le pédalo à la verticale du bon endroit !
 
le 18/06/2012 à 09:55

Bonjour,
Ceux qui s'intéressent à l'ancien village des Salles sur Verdon peuvent visionner sur Youtube 3 extraits du DVD "Mémoire d'un village":

Par ailleurs un site présente ce DVD à cette adresse:

Cordialement

Réponse du Webmestre : Merci pour ces liens et ces infos.
 
le 12/05/2012 à 22:46

J'ai plongé dans la résurgence de la Fontaine L'Evêque en 1966 avec Bob Destreille sous l'insistance de Monsieur Fontdelinque maire d'Aiguines. C'est vrai que le site était merveilleux et mon seul regret, moi qui ne suis pas de la région, est de ne pas avoir eu un appareil photo pour immortaliser ce site de la résurgence.
Si quelqu'un a des photos de la résurgence, je serais ravi de les voir ou d'en avoir copie. Ces plongées restent pour moi un des sommets de mes plongées souterraines.

Réponse du Webmestre : Bonjour

Vous voulez sans doute dire "Font d'Eilenc" (de son vrai nom Joseph Chauvin) d'Aiguines.
Nous n'avons malheureusement pas de photos prises dans la source, regardez si les photos du bas de cette page vous rappellent quelque chose...
 
le 05/04/2012 à 23:22

Bonjour,

Y a-t-il eu des actes de résistances "actives" contre ce barrage ? Par exemple des actes de sabotage contre les travaux ? Sur des photos on peut lire des tags contre l'EDF. L'ambiance devait être malsaine. Dans les campagnes, on avait le fusil facile... Pas un habitant désespéré qui eut tenté d'attenter à la vie des ouvriers ou ingénieurs du chantier pour effrayer les autres, en suivant la logique suivante: quitte à tout perdre, autant faire faire payer chèrement ceux qui sont à l'origine de ce malheur ? La colère qu'on devine dans ces pages pouvant pousser à cette extrémité.

Réponse du Webmestre : Bonjour
Il n'y eu aucun acte de violence, même dans les moments les plus tendus. Certains des ouvriers qui travaillaient sur le chantier habitaient aux Salles, et ils y étaient bien traités (ils n'y étaient pour rien !). L'un d'entre eux est toujours membre bienfaiteur de l'association "Mémoire des Salles-sur-Verdon" !
 
le 13/01/2012 à 13:17

Bonjour

Emmanuel, les Sallois n'ont jamais contesté l'aspect "utilité publique" des travaux menés par EDF. Ils déplorent simplement que leur sacrifice n'ait pas été pris en compte à sa juste valeur...
Par exemple, dans "L'agriculteur du Var" du 29 avril 1971, on apprend que "La population de la cuvette de Ste-Croix contrainte à s'exiler, spoliée par une expropriation à bas prix", ou dans d'autres articles, dans lesquels on peut lire que les prix payés pour les terres fertiles de la vallée des Salles sont 4 fois inférieurs aux indemnités des expropriés de l'autoroute A8...
Sacrifice oui, double peine non !

Michel

Réponse du Webmestre : Bonjour
Il est un peu tard pour se lancer dans une bataille de chiffres, mais il est vrai que rares sont les Sallois (et autres habitants de la vallée) satisfaits des indemnités reçues de la part de l'EDF.
Lire à ce propos

et
 
le 11/01/2012 à 13:20

Chers amis,

Mon arrivée toute fraîche au sein de l'association Mémoire des Salles sur Verdon sera simplement marquée par ce commentaire. Je ne suis pourtant pas un familier des forums, un "forumeur" comme on dit !

Récemment, j'ai parcouru l'ensemble des sept pages de ce forum. J'en tire des choses très positives, très belles mais aussi négatives, osé-je dire parfois néfastes… Je vais m'attirer les pierres !

Mais, pour éviter toute mauvaise interprétation, une petite mise au point:
Je suis désormais adhérent, donc j'adhère ! (Lapalissade) Je suis très sensible à l'histoire des Salles pour plusieurs raisons même si je suis né quelques dix ans après la mise en eau du lac, cependant, je n'ai pas de racines familiales aux Salles même. Reconnaissons-le, face au traumatisme évident, face, non pas au "déplacement", - mot à la consonance trop douce pour la réalité qu'il recouvre, parlons d'arrachement comme on arrache une souche – il y a une certaine fascination à voir, pour nous qui n'avons pas connu cet épisode, ce qui a été et ce qui s'est passé aux Salles sur Verdon. Nous sommes capables de partager les douleurs provoquées, de les comprendre, mais pas toujours d'être dans cette douleur que nous ne pouvons soupçonner : "ça doit être horrible" pouvons-nous seulement dire par compassion.

Nostalgite aiguë et culpabilité :

On ressent en lisant ces pages de forum un profond sentiment de nostalgie. Je suis moi-même un nostalgique, alors que n'ayant pas connu la vallée fertile et sa résurgence magnifique de Fontaine-l'Evêque. Les pleurs ont été, et sont encore pour celles et ceux qui ont vu s'effacer leur vie sous les eaux. Mais les jeunes ! Nous devons manifester notre compréhension, une prise de conscience nécessaire mais ne pas jouer les pleureurs. Pire, se sentir coupable de se baigner tranquillement dans le lac. Désormais, c'est ce qui fait la richesse de ce coin, qu'on le veuille ou non. A quoi bon "c'était mieux avant"? Je vous encourage à aller à la Chapelle de Baudinard (ND de la Garde). De là, en toutes saisons (et encore mieux par temps clair après un coup de mistral), la vue est saisissante de beauté sur le lac, le plateau de Valensole et les montagnes d'arrière-plan. C'est, à mon sens, la plus belle vue sur le lac.
Nous ne mettons donc pas trop en tête cette idée de "regrets éternels", tout au moins pour les générations à venir. Aussi ne peut-on que comprendre l'état d'âme des "anciens" des Salles – vieux village. Mais la rancœur ne fait pas bon ménage non plus avec l'avenir. Fustiger EdF et Cie (je ne suis ni cadre, ni employé, ni actionnaire, qu'on se le dise!) n'apportera pas grand chose maintenant pour le coin qui nous intéresse. Je n'oublie pas pour autant les 75% de vétusté scandaleusement déclarés par EdF pour fixer la base des indemnisations.
Encore une fois, je ne discute pas l'horreur de l'épisode "barrage" pour les habitants. L'image la plus frappante et choquante reste bien celle de l'église (et de l'Eglise = assemblée) qui éclate sous la dynamite. Je me souviens être resté pantois devant cette image la première fois que je l'ai vue. C'est un symbole (le silence sur le transfert du cimetière obéit à la plus élémentaire règle de la pudeur).

"La complainte du progrès" (chanson de Boris Vian à réécouter, interprétée aussi par Lavilliers)

Un téléviseur et/ou une chaîne hi-fi et/ou un home cinéma, un grille-pain, une cafetière, un robot-mixeur, un frigidaire, un lave-linge, un lave-vaisselle, un congélateur, un four, une cuisinière, un micro-onde, un appareil photo numérique, un téléphone mobile, un ordinateur, une imprimante, la "box", le scanner, les ampoules laissées allumées… et bientôt un véhicule électrique qu'il faudra aussi recharger chez soi.

Que de ouatte, que de watts!

Là encore, dire c'était mieux avant… et je regarde autour de moi, dans mon appartement ou ma maison, et que vois-je? Des watts consommés à tout va.
1974 :
La télévision se répandait largement dans les foyers, les machines à laver le linge et la vaisselle aussi, les frigidaires pour les derniers récalcitrants. Les premières grandes surfaces. Les automobiles affluent aussi. Il n'y pas qu'EdF à condamner… Et les amoureux du sud qui décidèrent et décident encore de s'y installer? Et les spectre de la ligne Très Haute Tension Boutre-Carros déjoué? Et nous n'étions pas 70 millions en France comme aujourd'hui ! Et … et… et…

Parenthèse :

Les films proposés en ligne sur le site de l'INA (ina.fr) sur le village de Sainte-Croix (1957 et 1974 – ce-dernier en fait tourné en 1971- et 1973 (3 min)) sont très intéressants quoi qu'un peu datés dans leurs réalisations et la rudesse des commentaires. Dans le deuxième film, on ne peut que déplorer la constatation de quelques autochtones : la cohésion a disparu, la famille "Sainte-Croix" est éclatée, corrompue par EdF et par le gain espéré dans la revente des terrains.
Et ça, c'est grave.

Ecologie :

Toute "dictature écologique" n'a rien d'écologique. L'homme ne peut placer au centre des préoccupations son environnement en s'excluant. Les écologistes ont parfois tendance à oublier qu'il pondent des idées où faudra vivre avec des règles bonnes pour l'arbre mais pas pour l'homme. C'est l'excès inverse, la réaction. Il faut donc trouver toute bonne mesure, c'est facile à dire. Par ailleurs, au nom des "énergies renouvelables et vertes", on verra demain peut-être d'autres barrages se construire. Le lac de Sainte-Croix est "vert", un modèle d'écologie si vous voyez ce que je veux dire… Et pourtant, il faut reconnaître qu'il y a du vrai (alimentation en eau et en électricité de la région sans pollution majeure issue de la production d'électricité). Sans le traumatisme des Salles sur Verdon entre autres (Sainte-Croix et Bauduen), ce lac serait un enfant de cœur.
A propos d'écologie, voir les films de Frédéric Bach, films d'animation empreints de ce souci écologique, très beaux. VOIR ABSOLUMENT "L'homme qui plantait des arbres" d'après Giono. Film de 30 min visible sur les sites de partage de vidéo.

Demain :

Tout en gardant bien en vue que la raison d'être, le socle de l'association, c'est la mémoire (et donc les recherches), essentielle à tout projet, on ne peut que féliciter l'association d'avoir particpé en 2001 au Forum PLANET’ERE II. N'est-ce pas là le signe de vitalité et de volonté d'aller de l'avant? Bravo. Puisque du village nouveau, aucun trait de caractère n'est à retenir malheureusement… Les placages du petit bâti ancien (fontaines, lavoirs…) sont un peu déconcertants.
Sans tomber dans l'excès évoqué plus haut, il est du ressort d'une association comme Mémoire des Salles sur Verdon de contester ce qu'il y a à contester, il en a la légitimité, et de porter un message positif appuyé sur une douloureuse expérience, plus que de se mordre la queue à déplorer.
Encore bravo pour ce site passionnant et très documenté, plein de découvertes et qui fait beaucoup réfléchir à n'en pas douter ! On attend avec impatience la maquette de la vallée par Serge Trigance.

Emmanuel

Réponse du Webmestre : Bienvenue dans l'association, et merci pour ces multiples réflexions.
 
Messages : 21 à 30
Page : 3
Nombre de messages : 95